Australie, Trucs & astuces, Voyages

Guide Voyage Australie : Toutes les démarches avant et pendant votre année

octobre 16, 2017

Partir en année de Césure à l’étranger s’est beaucoup démocratisé. De nombreux français choisissent de partir une année au milieu de leurs études, avant de rentrer dans la vie professionnelle ou même bien plus tard dans leur vie pour faire un break et explorer le monde !

L’Australie est d’ailleurs devenue LA destination privilégiée : plages, surf, soleil illimité…c’est un pays qui a de quoi faire rêver.

Pourtant, entre le rêve et la réalité il y a un pas qui peut être difficile à franchir. Les démarches administratives, le budget et l’organisation sont autant de problèmes qui peuvent faire peur et vite décourager.
J’ai moi-même été parfois submergée par la quantité d’informations que l’on peut trouver sur le net et c’est pour cette raison que je vais décomposer avec vous toutes les étapes pour préparer votre voyage sereinement.

Vous verrez que c’est en fait assez simple et rapide…alors c’est parti !

 

AVANT LE DÉPART 

  1. Le budget
    Lorsque vous partez en PVT (ou Working Holiday Visa) en Australie, le gouvernement vous demande d’avoir sur votre compte bancaire au moins 5000$ australien (soit environ 3500€).
    Si vous partez en tant que touriste (3 mois maximum) alors on ne vous demande rien. Il est très rare que le gouvernement vous demande à votre arrivée une preuve de cet argent mais je vous conseille quand même de l’avoir si vous n’avez pas de job prévu en arrivant. Le coût de la vie est extrêmement élevé et de simples courses se sont souvent transformées en parcours du combattant pour se tenir au budget. L’alimentation, le logement, l’alcool, les activités…tout est très cher puisque les salaires et le niveau de vie sur place sont élevés.
  2. Le visa
    Si vous avez entre 18 et 30 ans et que c’est votre première demande de visa en Australie, vous devez vous rendre sur ce site pour faire la procédure en ligne.
    Il vous faudra créer un « ImmiAccount » et suivre les procédures. La demande de visa coûte environ 350€ et le délai de réponse peut être de 2 jours à 2 semaines en moyenne. Dans mon cas, l’acceptation s’est faite au bout de quelques heures…le nombre de visas accordés pour les français est illimité alors nous avons beaucoup de chance !
    Une fois votre visa reçu par email sous le nom de « Visa Grant Notification Application », vous avez 12 mois pour vous rendre en Australie. Le PVT ne prendra effet que lorsque vous serez entré sur le territoire Australien.
  3. L’Assurance
    L’assurance voyage c’est vraiment l’indispensable lorsque vous partez à l’étranger, et encore plus quand c’est à l’autre bout du monde ! Elle est d’ailleurs obligatoire si vous voulez travailler sur le territoire australien et elle vous sera demandée automatiquement par vos employeurs.
    J’ai eu beaucoup de mal à trouver une assurance qui me couvrirait entièrement pendant 1 an parce que je savais que je partirais dans plusieurs pays, et beaucoup ne couvrent que pour une destination. De plus, les prix étaient souvent affolants (particulièrement dans les banques).
    N’oubliez pas que votre carte bancaire ne vous couvrira pas (ou très peu), surtout sur une longue durée…n’hésitez pas à aller voir votre conseiller pour en avoir le cœur net !
    Je vous conseille personnellement les assurances voyage de Sarrut Assurances by « Assur Travel », qui ont des garantis équivalentes à celles de Chapka pour moins cher.
    Les plus intéressantes pour un voyage longue durée et pour des vacances plus courtes sont :
    L’assurance Touristique pour tous les voyages « courts » dans le cadre de vacances.
    L’assurance Globe Trotter pour faire un tour du monde.
    L’assurance Etudiants pour le Working Holiday Visa dans un seul pays ou fille au pair.
    Vous pouvez consulter sur le site la fiche pour chaque assurance, et voir ses garanties et ses tarifs en fonction de votre situation 🙂
  4. Les billets d’avion/moment idéal pour partir
    Le prix des billets d’avion oscille en fonction de votre date de départ, mais il vous faudra compter plus ou moins 1500€ aller-retour. Si vous partez une année entière, je vous conseille de prendre uniquement votre billet aller. Les plans changent toujours une fois sur place et vous pourriez partir d’une autre ville, à une autre date (que ce soit plus tôt ou plus tard) ou même depuis un autre pays ! Il n’y a pas de moment « idéal » pour partir mais beaucoup choisissent d’aller en Australie entre septembre et novembre. Je suis partie début octobre tout simplement parce que c’est le début du printemps là bas et que j’ai pu profiter de l’été en France 🙂
    De plus, beaucoup de backpackers retournent dans leurs pays dans ces environs ce qui peut être un bon moyen pour vous de racheter une voiture ou du matériel à un backpacker qui doit tout vendre avant de s’en aller. Je vous conseille très fortement de faire une bonne esquisse de votre trajet et des endroits que vous voulez absolument voir une fois sur place. Le trajet peut certes changer mais il y a quelques précautions à prendre (ex : le territoire du Nord est impraticable l’été à cause de la saison des pluies). J’ai vu beaucoup trop de personnes qui avaient passé un an voir deux ans et n’avaient rien vu du pays par manque d’information ou d’organisation.
    Si vous voulez une idée de trajet avec tous les endroits à voir en chemin, vous trouverez sur mon blog dans la rubrique Voyages -> Australie (ici) mon itinéraire complet. Il a été fait en fonction des saisons et dans un ordre le plus logique possible 🙂
  5. Achats utiles
    Adaptateur
    Les prises de courant sont différentes en Australie donc prévoyez bien un ou plusieurs adaptateurs pour pouvoir recharger tous vos appareils. L’avantage c’est que si vous prévoyez de vous rendre en Nouvelle-Zélande ce sont les mêmes prises 🙂
    Sac à dos
    En plus d’être bien plus pratique qu’une valise quand on voyage et qu’on bouge beaucoup, il vous forcera à en prendre le moins possible pour l’alléger.
    Si vous ne voulez pas souffrir le martyr au bout de quelques heures je vous conseille vraiment d’investir dans un bon sac avec renforcement et adapté à votre taille et morphologie. Je suis allée au Vieux Campeur pour avoir des conseils et essayer le sac car il est parfois bien sur le descriptif mais ne convient pas à toutes les morphologie. Prévoyez donc un budget pour le sac, le mien m’a coûté 150€ (vous le trouverez ici) et il est revenu après 1 an en parfait état !
    Hygiène et maquillage
    Si vous voulez savoir quoi emmener dans votre trousse de toilette et/ou maquillage, pour gagner un maximum de place et de poids tout en étant éco-responsable, vous pouvez aller lire cet article.

 

 

SUR PLACE

 

      1. Ouverture d’un compte bancaire
        Une des premières choses à faire lorsque vous serez sur place sera d’ouvrir un compte bancaire. Nous l’avons fait dès le premier jour après un trajet de 28 heures et un décalage horaire qui nous a donné l’impression de vivre dans un monde parallèle.
        Les deux banques les plus connues sont la Westpac et la Commonwealth. On avait opté pour la Westpac (qui est une très bonne banque) mais si vous comptez faire le tour complet de l’Australie je vous conseille d’opter pour la Commonwealth. On a vraiment regretté de ne pas avoir pris cette dernière car la Westpac était très peu présente dans les petites villes de la côte Ouest et du Nord et parfois c’est vraiment gênant !
        L’ouverture du compte est totalement gratuite et se fait en moins de 30 minutes. Comme j’ai moins de 25 ans, je m’étais aussi arrangée avec ma banque française pour qu’ils annulent tous mes frais bancaires en utilisant ma carte bleue à l’étranger. Si vous êtes dans le même cas, allez vous renseigner car ça sauve la vie au début !
        Vous pouvez sinon faire appel à une banque en ligne qui dispose parfois de très bonnes offres pour les voyageurs 🙂
      2. Choix d’un opérateur téléphonique
        Vous entendrez beaucoup parler de Telstra en Australie, tout simplement parce que c’est l’opérateur qui a le meilleur réseau sur le territoire, et de loin ! En revanche les forfaits sont chers donc attendez-vous à payer la qualité.
        Personnellement j’ai utilisé l’opérateur « Vaya » (l’équivalent de sosh ou Be&You en France) qui a vraiment des tarifs concurrentiels. En revanche c’était inévitable…la couverture réseau est bien moins bonne ! Si vous restez dans les villes vous n’aurez aucun problème mais dès que vous sortez un peu des sentiers battus vous n’aurez aucun service. A prendre en considération, donc 😉
        Toutes les infos sur les forfaits Vaya sont sur ce site . Vous pouvez aussi parrainer vos amis pour avoir des réductions sur vos forfaits ce qui est toujours un plus !
      3. Demande de la Tax File Number
        La TFN est un numéro indispensable à avoir si vous comptez travailler en Australie. Vous ne pouvez en faire la demande qu’une fois sur le territoire Australien et il vous faudra un numéro de téléphone actif.
        Vous devrez faire la demande en ligne, en vous rendant sur ce site.
        Il vous sera demandé de renseigner une adresse postale, alors même si vous pouvez mettre celle d’une auberge de jeunesse, ne l’inventez pas ! C’est à cette adresse que vous sera envoyé votre numéro TFN sous 28 jours. Faites-en donc la demande dès votre arrivée pour gagner du temps 🙂
      4. Moyen de transport
        Si vous l’ignorez, l’Australie est un pays immense ! Et même si vous le savez, vous ne vous en rendrez réellement compte qu’une fois sur place.
        Pour vous déplacer, le moyen le plus économique reste l’avion mais vous ne pourrez visiter que les grandes villes et passerez probablement à côté d’une grande partie de la richesse du pays…
        Les transports en commun sont parfaits dans les grandes villes ou pour relier celles qui sont peu espacées sur la côte Est. Au delà de ça ils vous seront peu utiles et surtout extrêmement chers.
        Vous l’aurez compris, la meilleure solution est donc la voiture ! Si vous partez pour 1 an le plus économique est de l’acheter. En fonction de votre mode de voyage et des personnes avec qui vous partez vous aurez peut-être tout intérêt à acheter un van.
        Peu importe le véhicule pour lequel vous optez, il vous faudra être patient car les arnaques sont monnaie courant chez les revendeurs de voitures qui camouflent très bien les problèmes mécaniques. L’idéal est de faire votre achat avec quelqu’un qui s’y connait en mécanique mais si ce n’est pas possible, vous devriez envisager d’emmener la voiture chez un mécanicien avant de l’acheter pour que celui-ci vérifie que la voiture n’a pas de problème majeur. Ça vous coûtera un peu d’argent, mais rien comparativement à une voiture qui tombera en panne au bout de 200km 🙂
        Si vous voulez vous tenir loin de toutes ces contraintes ou que vous n’avez pas le permis, alors vous pouvez opter pour les « Travel Mates ». C’est comme du covoiturage puisque vous montez dans la voiture d’un autre voyageur et participez aux frais d’essence, mais il s’étend souvent sur plusieurs mois si vous avez le même itinéraire et si vous vous entendez bien ! Vous pourrez chercher des Travel Mates sur les groupes Facebook, sur Gumtree (l’équivalent du bon coin) et en fonction de vos rencontres 🙂
      5. Trouver un travail (site harvest, expérience, conseils etc)
        Mon constat :
        J’avais une vision très idéalisée de ce qu’allait être le travail en Australie. Après avoir écouté divers témoignages, m’être renseignée sur de nombreux forums et sites internet, beaucoup disaient la même chose : trouver du travail en Australie et bien gagner sa vie, c’est facile.
        Mon constat et mon expérience personnelle ne sont pas aussi glorieux et je pense que s’il est vrai que le marché du travail était extrêmement profiteur il y a 5-10 ans, aujourd’hui ce n’est plus aussi vrai.
        Énormément de backpackers viennent tous les ans des 4 coins du monde travailler en Australie puisqu’ils entendent que la vie est belle là bas et que tout ira pour le mieux. Ce nombre augmente chaque année et sincèrement il commence à y avoir bien plus de demandes de travail que d’offres. De plus, pour en avoir discuté avec beaucoup d’habitants, le marché du travail pour les Australiens est certes bon, mais moins depuis quelques années, ce qui « force » les recruteurs à privilégier les habitants plutôt que les voyageurs.
        Devant ce constat, les employeurs peu scrupuleux (notamment dans les fermes)  se multiplient et beaucoup acceptent de travailler dans des conditions difficiles pour un salaire ridicule comparativement au niveau de vie.
        Mon expérience :
        J’ai moi-même commencé à travailler par dépit dans des fermes qui me payaient 1$ brut par kilo de fraises ramassées ou entre 0.1 et 0.5 centimes par arbre fruitier dont j’avais coupé les branches.
        Bien sûr, il y a des fermes géniales qui traitent bien leurs employés mais il faut tomber au bon endroit au bon moment, et souvent quand quelqu’un trouve un bon plan il le garde pour lui 🙂
        Mise à part les fermes, j’ai aussi travaillé pour « Uber Eats ». Ma voiture était trop vieille pour faire taxi alors je faisais de la livraison à domicile – je passais prendre la commande du client dans le restaurant et la livrait à son domicile. C’est un travail simple mais surtout c’est un job garanti. Vous n’avez qu’à vous rendre dans un bureau Uber et à vous inscrire…et vous êtes pris ! Pas d’entretien d’embauche, pas de quotat, plus on est de fous plus on rit chez Uber 🙂
        Le revers de la médaille c’est qu’on a une commande lorsque l’on est la personne la plus proche du restaurant, donc s’il y a beaucoup de livreurs et peu de commandes nos chances diminuent et je devais parfois passer du temps près des restaurants en attendant désespérément que mon téléphone sonne… Ahhhh nostalgie 🙂
        Ceci dit c’est une bonne source de revenus si vous avez besoin d’argent rapidement – d’autant plus que vous pouvez livrer en vélo si vous n’avez pas de voiture 🙂
        Mes conseils :
        J’ai conscience que lire ces lignes peut être déstabilisant mais je tiens simplement à rester honnête et à ne pas vendre du rêve inutilement : vous risqueriez de vous trouver plus démunis en arrivant alors que vous pouvez maintenant anticiper.
        Trouver un bon travail reste complètement faisable et j’ai croisé beaucoup de personnes pour qui c’était le cas ! Si vous travaillez dans le bâtiment ou que vous êtes cuisinier…bingo ! Les demandes dans ces secteurs sont très fortes et vous ne devriez pas avoir de mal à vous faire une place.
        N’hésitez pas à sortir des grandes villes et à aller dans des endroits un peu moins attrayants : les restaurateurs reçoivent des dizaines de CV par jour pour être serveur ou barman, mais déjà beaucoup moins dans les endroits reculés. Essayez au maximum de faire marcher vos contacts et déplacez vous directement à l’endroit – peu d’employeurs prennent en compte un appel ou un e-mail alors que d’autres sont déjà devant la porte, prêts à commencer.
        Si vous voulez travailler en ferme, ce site va sûrement vous être utile : il répertorie les saisons des fruits et légumes et les principales fermes dans toute l’Australie. Pour le fruit picking, l’idéal est de trouver une ferme qui vous paiera à l’heure…dans la pratique vous aurez beaucoup plus de chance de tomber sur une ferme qui vous paiera au « bucket » et donc au rendement.
        Si vous logez en auberge de jeunesse, vos chances de trouver un travail augmentent puisque beaucoup ont des contrats avec les fermes environnantes. L’auberge vous place dans une ferme ce qui lui garantit que vous resterez dans son auberge plusieurs semaines 🙂 Ayant personnellement logé chez les habitants, j’ai pu voir que c’était un gros désavantage pour moi au niveau du fruit picking : je tombais automatiquement sur liste d’attente car je ne logeais pas en auberge.
        Renseignez-vous bien donc avec votre hébergement en leur spécifiant que vous ne resterez que si vous avez du travail.
        N’hésitez pas à regarder les annonces sur Gumtree, beaucoup de particuliers proposent des petits jobs et vous pourrez aussi poster une annonce en proposant vos services. Attention cependant aux demandes déplacées, par expérience j’ai vu qu’il y en avait pas mal…
        Enfin, préparez votre CV en anglais à l’avance et distribuez-le dès que possible. Si vous sentez que la personne en face n’a pas besoin de personnel ou n’est pas intéressée, ne lui laissez pas votre CV (qu’elle demande uniquement par politesse)…les impressions coûtent cher !

 

  1. INFORMATIONS UTILES

     

    • Votre site de référence pendant le voyage sera Gumtree. Vous pourrez chercher du travail, trouver des « Travel Mates » acheter ou mettre en vente une voiture, du matériel de camping etc…
    • L’application Maps.me vous sauvera la vie si vous n’avez pas de forfait internet ou de réseau. Vous téléchargez les cartes de l’Australie par état et vous aurez un véritable gps intégré !
    • Les groupes Facebook du type « français en Australie/à Brisbane » etc vous seront souvent d’une grande aide, que ce soit pour poser vos questions, découvrir des endroits à visiter et des bons plans ou même rencontrer du monde 🙂
    • L’Australie est un pays très sécurisé, que vous voyagiez seul(e) ou à plusieurs, de jour comme de nuit. Bien sûr il faut toujours rester vigilant, le risque zéro n’existe malheureusement pas…
    • Entre les 7 états Australiens vous aurez des décalages horaires pouvant varier de 30 minutes à 3 heures. Si je prends comme référence Sydney, la ville a 9 heures d’avance sur la France. Ce décalage varie aussi en fonction des saisons, n’hésitez donc pas à vous renseigner sur internet.

     

     

    ASTUCES

    Il y a de grandes chances pour qu’à un moment ou un autre au cours de votre voyage, vous soyez « pauvres ». Si ça ne vous arrive pas, alors bravo petits veinards ! Mais si c’est le cas, ces quelques astuces pourraient bien vous êtres utiles…

     

    • Le logement
      Comme je l’ai dit plus haut, se loger en Australie coûte cher et peut prendre une très grosse partie de votre budget. Il existe cependant des solutions pour loger gratuitement.
      Il y a les sites Wwoofing et HelpX qui recensent les annonces de foyers prêt à vous accueillir gratuitement chez eux et à vous nourrir contre quelques heures de travail par jour. En situation difficile c’est un bon moyen de se poser quelques jours voir semaines et de retomber sur ses pieds. D’autant plus que certains vous donne même un peu d’argent en complément 🙂
      Il existe aussi le site couchsurfing  que j’ai utilisé en permanence ! Le but premier de ce site c’est de rencontrer des locaux qui vous accueillent chez eux pour 1 à 4 nuits maximum (plus suivant les profils) à titre gracieux. En échange, la plupart attendent de partager un bon moment avec vous autour d’un repas que vous pouvez cuisiner ou bien d’explorer la ville ensemble…bref de faire connaissance et d’échanger dans la bonne humeur !
      J’aime énormément l’esprit de ce site et même si le logement est gratuit vous devez bien avoir en tête que le but premier c’est de s’ouvrir à la culture du pays en rencontrant des locaux. Rédigez de votre côté un profil détaillé en anglais pour donner aux hôtes l’envie de vous accueillir et filtrez bien vos demandes (chacun met un commentaire sur l’hôte et l’invité pour éviter d’éventuels problèmes et pour avoir confiance).
    • La nourriture
      Se nourrir coûte malheureusement très cher aussi mais vous pouvez faire de grosses économies en allant faire vos courses le soir quelques heures avant la fermeture des supermarchés. En effet, c’est en fin de journée que le magasin va solder tous les produits dont la date de péremption approche et vous aurez souvent des produits à 50 voir 75% moins cher si vous les consommez le jour même ou dans le futur proche.
      Si vous êtes dans des endroits reculés ou sur la route, essayez aussi de repérer les fermes devant lesquelles vous passez car assez souvent elles font de la vente directe et proposent leurs fruits ou légumes avec des tarifs plus attractifs qu’en supermarché. Les chaînes comme Woolworths et Coles ont des tarifs comparables et le supermarché le moins cher est Aldi. Les supérettes sont à éviter autant que possible puisque comme en France, les prix peuvent parfois doubler.
      Si vous savez que dans les prochains jours vous serez dans des petits villages, faites vos provisions dans un grand supermarché sinon vous risquez de voir vos économies fondre comme neige au soleil !
    • L’essence
      Si vous prévoyez de faire tout le tour de l’Australie et de vous rendre dans des régions plus reculées, investissez dès maintenant dans un jerrycan d’essence. Non seulement il est nécessaire car les stations sont parfois rares et vous risqueriez de tomber en panne, mais en plus vous allez faire de sérieuses économies ! Le but est de remplir le jerrycan dès que vous voyez une station où l’essence a un bon prix, et vous l’utilisez lorsque vous tombez sur une station au milieu de nulle part qui est au double du prix habituel…et ainsi de suite 🙂

 

 

  1. VRAI/FAUX

     

    • Les Australiens n’aiment pas les français.
      Faux. J’ai entendu que certains français auraient eu des altercations avec des Australiens à cause de leur origine mais je n’ai jamais été confrontée à un tel problème. J’ai passé tout mon séjour en compagnie d’énormément de locaux et aucun n’avait de soucis avec les français…l’un d’eux a même voulu se prendre en photo avec nous car il nous adoraient ! Les Australiens aiment énormément la France et beaucoup y sont allé…ils adoreront vous raconter leur voyage 🙂
    • Il y a beaucoup d’animaux dangereux.
      Vrai. C’est bien sûr à nuancer car en ayant passé 8 mois sur place j’ai vu une multitude d’animaux mignons (et pas mignons mais inoffensifs), certains dont je ne soupçonnais même pas l’existence – mais j’en ai vu peu qui soient dangereux. Je peux compter sur les doigts d’une main le nombre d’araignées ou de serpents que j’ai vu dans la nature et beaucoup vous diront la même chose.
      Bien sûr, la menace est réelle et vous devrez appliquer quelques gestes de précaution. Regarder vos chaussures avant de les mettre ou l’intérieur de la tente avant de la refermer…tout cela deviendra un réflexe !

 

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour préparer votre voyage sereinement et en profiter à fond une fois sur place…alors à vous de jouer ! 🙂

 

 

 

 

 

 

You Might Also Like

37 Comments

  • Reply Manon octobre 16, 2017 at 1:34

    Super article ! Très complet =)

    • Reply La Petite Perruche octobre 16, 2017 at 1:56

      Merci, j’ai essayé de mettre le maximum d’infos possibles donc j’espère que ça aidera !

  • Reply Audrey octobre 16, 2017 at 1:35

    Génial ! Beaucoup d’infos intéressantes =)

    • Reply La Petite Perruche octobre 18, 2017 at 10:02

      Merci, je suis contente si tu as pu trouver des réponses à tes éventuelles questions 🙂

  • Reply Greg octobre 16, 2017 at 1:36

    Merci pour ce partage. J’ai appris énormément et j’y vois maintenant beaucoup plus clair dans toute cette paperasse ^^

    • Reply La Petite Perruche octobre 16, 2017 at 1:56

      Génial, je suis contente que ça ai pu t’aider ! 🙂

  • Reply Emma octobre 16, 2017 at 1:36

    L’article que je cherchais depuis un moment, qui résume TOUT ! Bravo et merci pour ce super travail =)

    • Reply La Petite Perruche octobre 16, 2017 at 1:58

      Merci à toi pour ton retour, c’est très gentil !

  • Reply Thommy octobre 17, 2017 at 12:51

    Superbe article, tu résumes tout de manière simple, c’est vraiment génial ! Je pense que ça aidera pas mal de voyageurs 😉
    En revanche je n’ai pas trouvé que le coût de la vie était bien plus élevé qu’en France, les prix en supermarché me semblaient corrects :/ bon après je n’ai pas voyagé partout comme tu l’as fait, c’est sûr que pour le coup ça doit coûter plus cher ^^ »

    • Reply La Petite Perruche octobre 17, 2017 at 4:18

      Merci beaucoup Thommy !
      Ah oui ?? Tu es bien la première personne qui me dise ça ! C’était un de nos premiers sujets de conversation quand on rencontrait des gens, tout le monde était assez choqué des tarifs ahah 🙂 Après c’est vrai que je n’avais pas de cuisine à disposition par exemple, donc quand on fait ses plats soi-même ça revient toujours mois cher 🙂

      • Reply Thommy octobre 17, 2017 at 8:21

        Oui c’est sûr ! J’ai eu la chance d’avoir le confort d’une cuisine H24 haha

  • Reply Fille Stule octobre 17, 2017 at 1:30

    Merci d’être passée sur mon blog Petite Perruche ! Dis donc, toi en Australie, moi de passage au Luxembourg. Nous sommes aux antipodes l’une et l’autre mais qu’est-ce que c’est beau. Reviens quand tu veux et laisse-moi un petit message !

    • Reply La Petite Perruche octobre 17, 2017 at 4:18

      Je t’en prie ! Oui c’est sûr, mais je suis de retour en France depuis 🙂
      A très vite alors !

  • Reply Fille Stule octobre 17, 2017 at 4:55

    Ah c’est sûr que ce n’est pas aussi exotique. Mais est-ce qu’ils ont du bon pain croustillant là-bas ? De succulentes brioches feuilletées ? Des Café Pouchkine ? De la tartiflette à tomber ? Des boîtes chaudes extraordinaires ? 🙂

    • Reply La Petite Perruche octobre 17, 2017 at 9:31

      Et bien figure toi que non ahah ! Niveau nourriture, rien n’équivaut à ce qui vient de chez nous et quel bonheur de pouvoir de nouveau manger tout ça ! 🙂
      J’espère pouvoir visiter le Luxembourg prochainement 😉

      • Reply Fille Stule octobre 18, 2017 at 6:39

        Tu ne seras pas déçue Petite Perruche. C’est un beau pays. Tout petit mais sublime. Bientôt j’irai faire un reportage en Petite Suisse Luxembourgeoise. Encore une merveille.

        • Reply La Petite Perruche octobre 18, 2017 at 10:00

          J’en suis sûre, il me tarde d’aller voir tout ça de plus près 🙂
          Génial j’ai hâte de lire ton article !

  • Reply alstamatiouphotographies octobre 17, 2017 at 7:05

    Article très utile, bravo et merci. tout est regroupé en quelques paragraphes. merci pour ce partage.

    • Reply La Petite Perruche octobre 17, 2017 at 9:29

      Merci, je sus vraiment contente s’il permet d’aider des personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure ! 🙂

  • Reply lestiroirsdecatherine octobre 18, 2017 at 9:44

    Merci pour ton article très complet ! Et pour nous avoir fait partager ce beau voyage tout au long de cette année ! Bises

    • Reply La Petite Perruche octobre 19, 2017 at 5:38

      Et merci à toi pour avoir toujours été là et quelque part participé à mes aventures au travers de mes articles !
      Bises 🙂

  • Reply Azylis octobre 20, 2017 at 4:37

    Article hyper complet ! L’Australie c’est un peu mon rêve mais c’est un voyage qui m’effraie un peu… C’est vraiment loin, c’est cher, c’est très différent de chez nous…

    • Reply La Petite Perruche octobre 22, 2017 at 7:14

      Merci beaucoup ! Crois moi je comprends ta peur, mais le plus dur c’est vraiment de se lancer et de partir, le reste vient naturellement ! C’est loin mais finalement en un peu plus d’une journée de trajet tu es à l’autre bout du monde, quand on y pense c’est complètement fou non ?!
      C’est cher, mais beaucoup de pays Européens bien plus proches le sont aussi et ce n’est pas un pays si différent du nôtre. Tu ne seras pas complètement dépaysée par la culture qui reste quand même occidentale comparativement à l’Asie par exemple.
      Si c’est ton rêve il faut que tu fonces pour ne pas avoir de regrets ! En attendant si tu as besoin de réponses ou de plus d’infos je suis là 🙂

  • Reply mafrenchlifestyle octobre 23, 2017 at 6:10

    Bravo pour cet article très complet ! 👍

    • Reply La Petite Perruche octobre 26, 2017 at 7:14

      Merci beaucoup ! 🙂

  • Reply Barbara octobre 23, 2017 at 6:54

    Génial cet article ! =)
    J’ai vraiment adoré la sincérité dans tes propos. A l’image de ton voyage tout entier, authentique et sincère. Continuez de nous faire rêver !

    • Reply La Petite Perruche octobre 31, 2017 at 4:43

      Merci beaucoup Barbara, je suis contente que tu ai un tel ressenti en lisant mes articles car c’est tout ce que je souhaite !
      A très vite 🙂

  • Reply Lucie octobre 23, 2017 at 6:55

    Merci pour toutes ces précieuses infos. En pleine préparation du voyage il ne pouvait pas mieux tomber ! =)

    • Reply La Petite Perruche octobre 31, 2017 at 4:43

      Génial, si tu as d’autres questions n’hésite pas 🙂

  • Reply boostyourtrip.com octobre 23, 2017 at 8:34

    Merci pour l’article, ça donne envie de voyager là-bas

    • Reply La Petite Perruche octobre 26, 2017 at 7:16

      Merci, j’espère que ça te donnera envie de franchir le pas ! 🙂

  • Reply Sandrine octobre 30, 2017 at 4:47

    Article réaliste et très complet !

    • Reply La Petite Perruche octobre 31, 2017 at 4:40

      Merci pour ton retour 🙂 !

  • Reply yves st pair octobre 31, 2017 at 6:48

    Superbe article avec de très bonnes informations

    • Reply La Petite Perruche novembre 8, 2017 at 10:02

      Merci pour ce petit message ! 🙂

  • Reply hybridemagpro novembre 6, 2017 at 1:46

    Super article, ça donne envie ! 🙂

    • Reply La Petite Perruche novembre 8, 2017 at 10:01

      Merci beaucoup ! 🙂

    Laisser un commentaire